MARKET POINT-Rise in sight in Europe, Apple and Amazon reassure, hope on the Fed (updated) – 07/29/2022 at 08:31

 (Actualisé avec contrats à terme, PIB français au T2, ouverture du marché
obligataire en Europe, clôture de Tokyo)
    * Les indices européens attendus dans le vert
    * Les résultats d'Apple et Amazon en soutien
    * Baisse en Chine, inquiétude sur la croissance pour 2022
    * L'inflation et le PIB en zone euro vont animer la fin de matinée

    par Laetitia Volga
    PARIS, 29 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en hausse vendredi à l'ouverture après les résultats et prévisions
supérieurs aux attentes d'Apple et Amazon tandis que la contraction de
l'économie américaine pour un deuxième trimestre consécutif continue d'alimenter
l'hypothèse que la Réserve fédérale (Fed) se montre moins agressive pour ses
prochaines hausses de taux.
    Les contrats à terme donnent une progression de 0,77% pour le CAC 40
parisien  .FCHI , de 0,52% pour le Dax à Francfort  .GDAXI , de 0,32% pour le
FTSE à Londres  .FTSE  et de 0,66% pour l'EuroStoxx 50.
    Apple  AAPL.O  et Amazon  AMZN.O  gagnaient 3% et 12% respectivement dans
les transactions hors séance en réaction à de bons résultats trimestriels et des
prévisions au-dessus des attentes, prévoyant tous deux que la demande reste
élevée malgré l'inflation. 
    Ces annonces devraient profiter en premier lieu au Nasdaq, indiqué pour le
moment en hausse de 1,35% par les "futures" américains, tandis que le Standard &
Poor's-500  .SPX  pourrait prendre 0,66% et le Dow Jones  .DJI  ouvrir à
l'équilibre.
    En Europe, la matinée est de nouveau animée par les publications de sociétés
avec entre autres celles de BNP Paribas  BNPP.PA , Renault  RENA.PA 
 nS8N2WR004, Hermès  HRMS.PA  et AstraZeneca  AZN.L .
    La séance sera également riche en indicateurs avec principalement les
premiers chiffres de l'inflation en juillet et de la croissance au deuxième
trimestre en zone euro, à 09h00 GMT.
    En France, la croissance de l'économie a connu un rebond plus marqué
qu'attendu sur la période avril-juin, à 0,5% selon les premiers résultats
publiés par l'Insee.  nL8N2ZA1X9
    Aux Etats-Unis, le produit intérieur brut s'est contracté de 0,9% sur la
période avril-juin, après une baisse de 1,6% au trimestre précédent, amenant les
économistes à se demander si la première économie du monde est déjà en récession
ou sur le point de l'être.
    Pour certains observateurs, cette nouvelle baisse du PIB est plutôt une
bonne nouvelle car elle pourrait amener la Fed à se montrer moins restrictive
dans le resserrement de sa politique monétaire.
       
    LES VALEURS A SUIVRE :  nL8N2Z984A
        
    A WALL STREET 
    La Bourse de New York a fini en hausse jeudi pour une deuxième séance
consécutive après l'annonce du PIB du deuxième trimestre: l'indice Dow Jones
 .DJI  a gagné 1,03% à 32.529,63 points, le S&P-500  .SPX  a pris 1,21% à
4.072,43 points et le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de 1,08% à 12.162,59
points. 
    Alors que la saison des résultats bat son plein, les prévisions de
croissance ont été revues à la hausse, davantage de sociétés du S&P-500 ayant
communiqué des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.
    Parmi elles, le constructeur automobile Ford  F.N  dont le titre a bondi de
6,1% après la publication d'un bénéfice net trimestriel meilleur que prévu.
    Meta Platforms  META.O  a décliné de 5,2% après avoir publié mercredi
après-clôture le premier déclin de son chiffre d'affaires trimestriel.     
    
    EN ASIE 
    En Chine, le SSE Composite  .SSEC  de Shanghai lâche 0,76% et le CSI 300
 .CSI300  1,12% après que Pékin se soit abstenu de rappeler de mentionner son
objectif de croissance pour 2022 après une réunion du Parti communiste, se
concentrant plutôt sur l'obtention des meilleurs résultats possibles pour
l'économie. 
    "La réunion du Politburo renforce notre opinion selon laquelle les mesures
de relance resteront relativement restreintes cette année et que l'économie
continuera de fonctionner bien en dessous de son potentiel ces prochains
trimestres", a déclaré Julian Evans-Pritchard, économiste chez Capital
Economics.
    Après avoir atteint un pic de sept semaines jeudi, le Nikkei  .N225  a fini
à l'équilibre (-0,05%) à la Bourse de Tokyo. 
    Côté résultats, le constructeur automobile Nissan  7201.T  a abandonné 4,85%
après avoir publié une baisse de 14% son bénéfice d'exploitation trimestriel en
raison de la pénurie de puces, des restrictions anti-COVID en Chine et du prix
élevé des matières premières.     
    
    TAUX/CHANGES 
    Sur le marché obligataire, le rendements des bons du Trésor à dix ans recule
légèrement à 2,6577% après être tombé jeudi en séance au plus bas en plus d'un
mois, à 2,649%, en réaction à la baisse inattendue du PIB américaine au deuxième
trimestre. 
    Son équivalent allemand avance de son côté à 0,815% dans les premiers
échanges.  DE10YT=RR 
    Le dollar recule de 0,5% contre un panier d'autres devises de référence
 .DXY  et la monnaie unique européenne monte à 1,0227 dollar  EUR= . 
    
    PÉTROLE 
    Les cours du pétrole évoluent en ordre dispersé entre les inquiétudes
concernant l'offre et celles sur une éventuelle récession. 
    Le Brent  LCOc1  perd 0,22% à 106,9 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,34% à 96,75 dollars. 

.

Leave a Comment